Conseils et bons plans

LE CO-HABITAT, QU’ES ACO ?

cohousingfriends

Déjà bien implanté aux Etats-Unis avec 4,2 millions de foyers concernés et une augmentation du nombre d’usagers de 12 % tous les dix ans, le cohousing, ou cohabitat, débarque en France. Une conséquence logique de la crise financière de 2008, saupoudrée d’une tendance communautaire plus importante qui remet au goût du jour cette pratique née dans les années 1960 au Danemark à tendance hippie.

Le cohousing permet à différents acquéreurs de se regrouper afin d’accéder à la propriété, et donc d’acheter un meilleur bien pour un budget inchangée. Une seule question demeure : êtes-vous prêt à partager la maison dont vous avez rêvé et que vous venez d’acheter ?

Plusieurs possibilités s’offrent à l’acquéreur : il peut acquérir la totalité du bien en commun devenir propriétaire seulement d’une partie du bien, mais avec des espaces en commun comme la cuisine, la salle de bain ou même la terrasse. La formule n’est peut-être pas adaptée aux résidences principales, mais reste une idée formidable pour les résidences secondaires.

Même s’il s’agit d’un marché de niche qui intéresse principalement les familles avec des parents urbains de 35 ans en moyenne, la pratique pourrait impacter fortement les acquéreurs de résidences secondaires. La France demeure d’ailleurs le pays qui en compte le plus (3,2 millions). Qui plus est, elles ne sont que très peu utilisées, environ 30 jours par an en moyenne, permettant éventuellement une rotation adéquate des propriétaires.

Dans de telles conditions, le cohousing peut s’avérer être un excellent levier à l’achat. Pour bétonner les dossiers d’acquisitions des biens, on peut avoir recours à la constitution de sociétés civiles immobilières (SCI) où sont annexés dans les statuts des règlements de copropriétés qui permettent de régler les éventuels litiges. Un moyen d’assurer juridiquement ses arrières tout en évitant le statut bancal de l’indivision (juridiquement nul n’est censé rester en indivision ainsi qu’une prise de décisions à l’unanimité qui en découle).

De nouvelles plateformes dédiées voient déjà le jour, telles que Jerêved’unemaison.com, SharingPart.com, et font tout pour favoriser leurs cibles, en l’occurrence les jeunes couples avec des moyens limités et pour qui le cohousing représente un éventuel moyen de faire garder leurs enfants, ou des seniors pour qui le véritable fléau reste l’isolement.

Cependant l’achat d’un bien en commun ne doit pas se faire à la légère. En effet, il ne faut pas accepter un projet par défaut, car le marché est encore limité en France. Les acquéreurs doivent par ailleurs faire preuve de bon sens et vérifier qu’ils partagent les mêmes habitudes, valeurs et modes de vie que les personnes ou familles avec lesquelles ils vont s’engager, surtout lorsqu’il s’agit d’une résidence principale. En outre, il faut anticiper l’évolution de l’investissement à l’avenir. Ce qui peut potentiellement compliquer le « vivre ensemble » des habitants.

Dans tous les cas, le cohousing reste une solution supplémentaire pour palier à un manque de ressources financières et augmenter l’accès à la propriété. C’est aussi un excellent levier pour les résidences secondaires. Attention tout de même à bien choisir les personnes avec qui vous voulez vivre et à bien border le dossier juridiquement.

Source : Challenges

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “LE CO-HABITAT, QU’ES ACO ?”

  1. Le 6 avril 2016 à 17 h 58 min Elodie a répondu avec... #

    Super article, je ne connaissais pas !

Ajouter votre réponse

Appartementgayeulles |
Lesparentsamaurice |
Toutsavoirdunet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Recrutementcastingxxx
| Darty.com, ma mauvaise expé...
| Les News de Tichey